close
background
©Hélène Bozzi

Théâtre

Jeune Public

Des jambes pour une sirène

Lazare - Vita Nova

De conte cruel dans la version d’Andersen, La Petite Sirène se transforme, sous la baguette de Lazare, en fantaisie musicale. Un véritable poème visuel faisant la part belle au merveilleux et empreint de liberté.

Au cas où la lecture du conte d’Andersen remonterait à des temps trop anciens, voici l’histoire quelque peu résumée : une sirène adolescente rêve de rejoindre la terre ferme, depuis qu’elle y a découvert un autre monde et croisé la route d’un jeune prince. Une sorcière accepte de lui faire pousser des jambes, mais ce sera au prix de lui couper la langue. Jamais elle ne pourra déclarer son amour au prince… Un peu triste, non ? Pour sa toute première création jeune public, Lazare (Cœur instamment dénudé) rectifie ce récit sacrificiel en une version joyeuse et pleine d’avenir ! Sa sirène monte à l’échelle pour soulever le couvercle de la mer, parle le langage du merveilleux, entonne comptines et refrains, découvre le monde sans avoir besoin de tout perdre pour autant. Des fonds marins à la terre ferme, la pièce embrasse aussi les sujets écologiques dans un théâtre d’objets miniatures, porté par une riche création sonore.


mentions

Production Vita Nova Coproduction Théâtre de la Ville, Paris – Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique à Nantes – Théâtre des Îlets, centre dramatique national, Montluçon, région Auvergne-Rhône-Alpes - La Passerelle – Scène nationale de Saint-Brieuc Avec le soutien et l’accompagnement technique des Plateaux Sauvages, Paris Avec le soutien de La Fonderie, Le Mans Avec le soutien de la Ville de Paris Vita Nova est soutenue par le ministère de la Culture – DRAC Ile-de-France