close
background
© Delphine Hecquet

Théâtre

Création

Requiem pour les vivants

Delphine Hecquet - Compagnie Magique-Circonstancielle

Depuis la corniche Kennedy à Marseille, une bande de jeunes gens vibre chaque été du frisson du grand saut, jusqu’au drame. Un théâtre de sensations et de corps.

Est-il possible d’expliquer cette excitation du saut ? Ce geste périlleux qui fait se sentir si vivant ? Depuis une paroi rocheuse reproduite sur la scène, une bande de danseuses et danseurs, acrobates, musicien·ne·s, fait l’expérience de ce jeu adolescent dans une première partie sans parole, que deux danseurs de La Horde chorégraphient. La chute mortelle de l’un d’entre eux interrompt le rituel, et le cours de la pièce. Vient alors le temps des mots, et la quête d’une mère endeuillée. Delphine Hecquet – on se rappelle le choc émotionnel de son Parloir l’an dernier – choisit ici la puissance du corps collectif, le toucher, l’entraide, pour porter ce récit de la jeunesse, comme un écho à Corniche Kennedy de Maylis de Kerangal. L’engagement sans faille, physique et émotionnel, de la troupe pluridisciplinaire fait de ce requiem un magnifique instinct de (sur)vie.


mentions

Production Magique-Circonstancielle. Coproduction OARA - Office artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine, DRAC Nouvelle-Aquitaine, Scène nationale du Sud Aquitain - Bayonne, La Comédie - CDN de Reims, Le Méta - CDN de Poitiers, Théâtre de Gascogne - Mont-de-Marsan - Scène conventionnée d’intérêt national « Art en territoire », Le Parvis - Scène nationale de Tarbes, L’empreinte - Scène nationale Brive-Tulle, Scène nationale d’ALBI-Tarn, Châteauvallon-Liberté - Scène nationale. Recherche de coproductions et partenariats en cours.

En coréalisation avec